CIVA from Home

Le CIVA a fermé ses portes temporairement mais continue de vous inspirer en ligne ! CIVA at Home propose des visites virtuelles, des activités pour enfants, une vaste sélection de nos conférences et débats enregistrés, des mini-documentaires, des suggestions de livres et des photos d'expositions. Suivez-nous également sur Facebook et Instagram pour les dernières nouvelles. 

  • EXHIBITION PHOTOS

    L’exposition est principalement dédiée à l’idée de « Faire Monde » et initie la rencontre entre deux personnages : celui de l’architecte et celui de l’enfant. © Photo: Filip Dujardin
    Seul le jeune architecte détient la clé du vaste monde imaginaire qu’il est en train de créer en façonnant la surface de la plage. S’il accepte de partager son domaine sur­réel en laissant les autres jouer avec lui, alors la tour devient château.... © Photo : Filip Dujardin
    Le monde au commencement est un chaos absurde. Et nous devenons des aventuriers, partant en quête du centre du labyrinthe. L’obscurité du monde s’éclaire par ce mouvement d’exploration qui nous situe mais nous distrait. © Photo : Filip Dujardin
    Les jouets symboliques : Sur les chemins de nos errances nous collectons quelques objets dont l’éclat nous a soudain frappé. Lorsque la nostalgie de ces illuminations nous sai­ sit, nous devenons metteur en scène,tentant de faire revivre ces objets perdus © Photo : Filip Dujardin
    Les jeux de construction : Les fragments que nous amassons cons­ tituent les briques d’un vaste langage collectif dont nous partageons les signi­ fications grâce à l’abstraction de la parole. Nous devenons alors des brico­leurs... © Photo: Filip Dujardin
    Les jeux de stratégie : L’expérience empirique du monde ne nous suffit pas. Nous cherchons à l’objectiver pour le comprendre. Nous tentons de découvrir l’ordre et les lois du système afin de mieux nous en emparer. © Photo : Filip Dujardin
    L’origine de l’architecture, la « cabane primitive », n’est alors plus à chercher dans l’en­ fance de l’humanité comme le pensaient les architectes rationalistes. Elle se situe au fond de chacun de nous, dans l’enfance joueuse de notre esprit. © Photo : Filip Dujardin
    Espaces publics dédiés aux enfants pour qu’ils jouent, les plaines de jeux offrent une expression de ce droit au jeu. Les premières voient déjà le jour dans la seconde moitié du XIXe siècle pour éloigner les enfants des nouveaux dangers de la ville. © Photo : Filip Dujardin
    L'exposition Designed Landscapes (novembre 2018 - mars 2019, CIVA) propose un regard inédit sur le paysage de la Région bruxelloise, à la découverte de l’histoire singulière de ses parcs et jardins publics. © Photo : Thomas Ost
    À travers de nombreux documents originaux, en partie inédits, l'exposition offre une vision d’ensemble sur les créations paysagères entre 1775 et la période contemporaine, sur leurs auteurs ainsi que sur le contexte historique et politique. © Photo : Thomas Ost
    L’exposition s’attache aussi à situer les créations bruxelloises dans un cadre culturel international et à mettre en valeur les outils spécifiques de l’architecte paysagiste. © Photo : Thomas Ost
    Le jardin est associé depuis longtemps à l’histoire de la ville. Bruxelles, aux XVIIe et XVIII siècles, possède à l’intérieur de ses remparts de très nombreux espaces végétalisés à vocation d’agrément ou pratique. © Photo : Thomas Ost
    La notion de jardin public ne s’impose pourtant que tardivement à la fin du XVIIIe siècle. © Photo : Thomas Ost
    Ce nouveau concept va désormais accompagner tout le développement de la ville et de la région à travers des déclinaisons d’une impressionnante richesse typologique et esthétique. : parcs, squares, jardins, boulevards plantés, promenades, cimetières... © Photo : Thomas Ost
    © Photo : Thomas Ost
    © Photo : Thomas Ost
    © Photo : Thomas Ost
    © Photo : Thomas Ost